SVT 324RES et 325RES

Publié le par Principal clg Matouba

II) La défense de l’organisme contre les microbes

L’organisme reconnaît en permanence la présence d’éléments étrangers grâce à son système immunitaire et réagit à plusieurs vitesses.

 

La réaction immunitaire rapide (voir T.P. 2.4.)

Sur le lieu de contamination, a souvent et rapidement lieu une inflammation caractérisée par une rougeur, un gonflement et une douleur.

A ce niveau ont été attirés certains leucocytes qui sont sortis des vaisseaux sanguins. Au contact des microbes, ils se transforment en phagocytes, qui les absorbent et les digèrent  : c’est la phagocytose.

B)      La réaction immunitaire lente (voir T.P. 2.5.)

Elle a lieu si la réaction immunitaire lente est inefficace pour éliminer les microbes.

Elle est réalisée par d’autres leucocytes, les lymphocytes  qui circulent dans le sang et la lymphe.

Elle est spécifique de chaque microbe car un lymphocyte ne reconnaît un microbe que si celui-ci possède à sa surface des antigènes correspondants.

Lorsqu’un lymphocyte reconnaît spécifiquement un antigène, il se multiplie dans différents organes du système immunitaire en particulier les ganglions lymphatiques.

2 types de lymphocytes jouent un rôle important :

les lymphocytes B : ils sécrètent dans le sang des anticorps spécifiques des antigènes qui neutralisent les microbes, favorisant ainsi leur phagocytose. Un individu est dit séropositif pour un anticorps déterminé lorsque celui-ci est présent dans son sang.

les lymphocytes T : ils détruisent par contact les cellules infectées par un virus pour lequel ils sont spécifiques.



      

Publié dans Classes de 3EME : SVT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article