SVT 327COR

Publié le par Principal clg Matouba

2.7. Le SIDA

 

objectif : utiliser les connaissances précédemment acquises pour comprendre pourquoi le SIDA est une maladie qui concerne le système immunitaire, comment le dépister et comment s'en protéger.

 

A) Le SIDA, une maladie immunitaire

1) Recherchez la signification des lettres du mot « SIDA ». Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise.


2) Quelle lettre de ce mot évoque le caractère infectieux de cette maladie ? Justifiez votre réponse. La lettre


« A » évoque le caractère infectieux. « Acquis » signifie contracté au cours de la vie et donc non héréditaire.


Il s'agirait donc de l'acquisition accidentelle d'un microbe au cours de la vie.


3) Le microbe responsable du SIDA est-il une bactérie ou un virus ? C'est un virus.


4) Quel est son nom ? VIH = Virus d'Immunodéficience Humaine.


5) La transmission de ce microbe d'un individu à l'autre peut être directe ou indirecte. Justifiez cette affirmation en évoquant les différentes possibilités de transmission (figure 2 page 104).


Transmission directe de l'individu infecté à celui non encore infecté : relation sexuelle, grossesse (de la mère


au fœtus).


Transmission indirecte : par l'intermédiaire d'instruments souillés par le virus (exemple seringue de


toxicomane) où d'un liquide contenant ce virus ( exemple : sang d'une transfusion).


6) Quelles lettres du mot SIDA évoquent le fait que cette maladie concerne le système immunitaire ? Justifiez votre réponse.


Les lettres « I et D » évoquent le lien avec le système immunitaire qui devient déficient c'est à dire inefficace.


7) Grâce à la figure 3 et à vos connaissances, expliquez pourquoi le SIDA est une maladie mortelle. Le virus


du SIDA a pour cible les lymphocytes T. Il s'y reproduit et les détruit. Comme ces lymphocytes ont pour rôle


de détruire les cellules infectées par tout type de virus, les maladies virales ne pourront donc être combattues


efficacement chez un individu infecté par le virus du SIDA. Certaines maladies virales étant mortelles,


l'individu finira par décéder.


B ) Le dépistage du SIDA

1) Comment dépiste-t-on une infection par le microbe responsable du SIDA (figure 1 page 106) ? On la


dépiste par la présence dans le sang d'anticorps anti-VIH.


2) Les éléments identifiés lors de ce dépistage sont-ils totalement efficaces pour éliminer ces microbes de l'organisme ? Justifiez votre réponse grâce au graphique de la figure 2.


Non. L'augmentation du nombre d'anticorps anti-VIH fait diminuer le nombre de virus sans jamais l'annuler


(fin de la primo-infection et phase asymptomatique du graphique).

3) Quelle lettre du mot SIDA évoque le fait que cette maladie peut se caractériser par certains symptômes ? Justifiez votre réponse.


La lettre « S » l'évoque car un syndrome est un ensemble de symptômes.


4) Expliquez pourquoi le dépistage peut se faire avant l'apparition des symptômes. Pendant la phase


asymptomatique (= sans symptômes), les anticorps anti-VIH sont déjà présents.


C) Se protéger du SIDA

1) Peut-on guérir du SIDA ? Justifier votre réponse grâce à la figure 3 page 107. Non, car il n'existe aucun


médicament capable de détruire les virus à l'intérieur des lymphocytes T


2) Peut-on soigner les symptômes du  SIDA ? Justifiez votre réponse grâce au même document. Oui, car


certains médicaments empêchent le VIH de pénétrer dans les lymphocytes T et de s'y multiplier. Leur


destruction est donc ralentie voire stoppée ce qui limite les symptômes de la maladie.


3) Pourquoi ne peut-on pas prévenir le SIDA par un vaccin (voir figure 5) ? Les antigènes du VIH se


modifient au cours du temps. Les lymphocytes à mémoire multipliés à partir de l'ancien antigène d'un vaccin


ne seront plus spécifiques, après un certain temps, des nouveaux antigènes du VIH.


4) Quels sont donc les seuls modes de prévention contre une transmission du SIDA (figure 6) ?


transmission directe : utiliser des préservatifs lors de rapports sexuels lors d'un doute sur la séronégativité ou


alors effectuer un test de dépistage pour en être certain (cf. le clip de l'an dernier : « n'y pense même pas »).


transmission indirecte : utiliser du matériel médical et du sang stérilisé.


Publié dans Classes de 3EME : SVT

Commenter cet article